Sainte-Lucie

Nous sommes partis de Martinique vendredi 4 janvier vers 8 h direction Sainte-Lucie, première île au sud de la Martinique (22 milles). C’est un état indépendant de 150 000 habitants et de 620 km2.

La navigation a duré 4 h, avec un vent Est Nord Est, et une moyenne entre 8 et 10 nœuds pour Comalvi.

Nous avons été escortés tout le trajet par des nuées de poissons volants, ce qui a occupé les enfants non-stop. C’est tellement magique de voir ces poissons sortir de l’eau, voler sur plusieurs mètres et replonger dans l’eau par dizaines. 

Vers midi, nous mouillons à Rodnay bay, accompagnés de nos amis Delphine et Ludo et leur fille Marilou sur Atlantide (c’est grâce à eux que nous avons des photos de nous et du bateau). La plage est assez jolie et bordée de palmiers. Dès la première plongée Gerault trouve un magnifique lambi, puis deux, puis trois.

Nous attendons 13 h 30 que le bureau de l’immigration soit ouvert pour mettre les pieds à terre et faire notre clearance (déclaration obligatoire pour pouvoir se déplacer sur un territoire étranger quand on arrive en bateau). Le pavillon jaune et hissé. Nous pourrons mettre celui de Sainte Lucie une fois ces démarches effectuées.

Après la clearance qui a quand même prit deux bonnes heures, nous passons l’après-midi sur la plage, et faisons une petite balade pour voir le côté atlantique de l’île (nous mouillons côté Caraïbes pour être abrités du vent).

Marigot bay :

C’est la crique « carte postale » de Sainte-Lucie : sable blanc, cocotiers et palétuviers. De Marigot aux deux pitons, la côte est une réserve naturelle. Les fonds marins sont magnifiques. Nous sommes assez surpris par l’ambiance locale très différente de celle de la Martinique. C’est la Jamaïque ici : reggae, dreads, rasta. On nous a plusieurs fois proposé de l’herbe et autres drogues, et les gens fument tout naturellement en terrasse. Voici quelques photos de la baie, ainsi que du village au-dessus avec ses maisons colorées. 

Castries : 

Le dimanche matin direction Castries pour la messe à la cathédrale de l’Immaculée Conception. Castries est la capitale de Sainte-Lucie. Nous y découvrons une ville assez joyeuse (beaucoup de musique reggae dans les rues), mais assez pauvre. Les marchés sont très fournis en fruits et légumes ce qui permet de faire un gros plein de produits frais. Nous mangeons dans un petit snack local puis retournons au bateau pour lever l’encre direction la baie de la Soufrière où nous arrivons en fin d’après-midi. Quel spectacle d’arriver entre ces deux montagnes! Les enfants terminent l’après-midi à jouer sur le paddle, comme presque chaque soir depuis notre départ.

La Soufrière :

Lundi 7 janvier, nous passons la journée à la Soufrière pour une ballade autour du volcan Petit Piton. Au programme bain de boue, baignade dans une des cascade de la baie, ballade autour des émanations de soufre, et visite de la ville.

En fin de journée, nous préparons le bateau pour la navigation du lendemain : plein de gasoil et passage à l’immigration pour stamper nos passeports pour la sortie du territoire. 

Demain, nous partons pour l’île de Béquia.

Partager:

4 Commentaires

  1. Mathieu Georges et Jacqueline
    17 janvier 2019 / 11 h 19 min

    merci pour les nouvelles et les belles photos;Bises à Tous .Pap Mam

    • Jeanne
      Auteur
      24 janvier 2019 / 2 h 15 min

      On vous aime ❤️❤️❤️❤️

  2. Bibi
    21 janvier 2019 / 21 h 05 min

    Love you !! Vous êtes beaux!! ❤

    • Jeanne
      Auteur
      24 janvier 2019 / 2 h 14 min

      Merci ma bibich ❤️❤️❤️❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *